Mayra Andrade mixe ses cultures

29 12 2013

Mayra Andrade voulait enregistrer un quatrième album cosmopolite à l’image de ses différentes influences culturelles : portugaises et africaines mais aussi anglaises, brésiliennes et cubaines.  Avec « Lovely Difficult » qu’elle est venue défendre à Victoire 2 lors du festival 34 tours, la capverdienne a relevé ce défi audacieux non sans déstabiliser certains fans, plus férus de groove que de pop musique. Un album métissage donc, à l’image de ce Ténpu ki bai, chanté en Kriolu, le créole capverdien…

Lire le reste de cette entrée »

Publicités




Un peu plus près des étoiles

16 12 2013

On avait quité Tana un soir d’automne 2011 dans le quartier de Figuerolles. Quel beau concert en jardin ! Nous nous étions promis de nous revoir et nous l’avons fait à de multiples reprises dans les bars concerts de Montpellier. Mais nous n’avions pas nos caméras. Il manquait une date majeure, un lieu où l’acoustique serait vraiment à la hauteur du projet, où le piano pourrait envahir la salle et les violons en découdre avec le ukulélé. En sélectionnant Tana & The Pocket Pilharmonic, le dispositif 34 Tours a non seulement permis au sextet montpelliérain de progresser dans son jeu et dans son sens du spectacle (c’est tellement mieux quand Tana quitte son tabouret pour déambuler sur scène !) mais il nous a aussi fourni l’écrin nécessaire à l’enregistrement d’une belle captation. Allez, commencez à faire vos valises Tana & Co, le but n’est plus très loin…

Lire le reste de cette entrée »





Coltman et le come-back du sifflet

19 02 2013

En tournée pour la promotion de son deuxième album Zero Killed – quatre ans après la sortie de Stories from the Safe House – le plus francophile des chanteurs britanniques a enthousiasmé Victoire 2 lors du festival 34 Tours. Succédant à la révélation locale Muhadib et aux rémois de Bewitched Hands, Hugh Coltman a déroulé ses nouvelles productions confectionnées dans un écrin de velours. Harmoniciste de talent, le crooner se mue aussi en siffleur hors pair sur le titre Stranded. Un hommage à un ancien champion du monde de sifflet croisé dans un bar irlandais un soir de mariage…

Lire le reste de cette entrée »





La pop-fiction de Muhadib…

3 01 2013

Bienvenue dans le roman de science-fiction de Franck Herbert paru aux USA en 1965 et adapté au cinéma en 1984 par David Lynch : Dune* ! Rappelez-vous : lors de son adoption par les Fremens, Paul Atréides prend le surnom de Paul-Muad’Dib, en référence à l’ombre de la souris dans la seconde lune au-dessus de la planète Arrakis. Muad’Dib devient le symbole de la Liberté… Le décor du groupe héraultais Muhadib est planté ! Le son aussi, puisque Muhadib aspire à la liberté, évoluant entre pop électro planante, solo psychédélique, jazz et gros sons de guitares. Le site Internet du groupe les range sous la bannière « disturb cold rock » mais peu importe les étiquettes, Muhadib se plaît à casser les codes de la pop pour faire jaillir une musique introspective et exigeante, propice à l’imaginaire.

Lire le reste de cette entrée »





Plongée dans le bayou…

23 12 2012

Rappeur d’origine syrio-libanaise, Kussay délivrait son flow à Montpellier sous le nom de Bayou Billy, lorsque son chemin croisa celui des Bayou Brothers. Le trio était alors composé du chanteur soul et gospel, David « Jalley » Bardy, du guitariste blues Siryel Werck et du chanteur et clavier Chris Benard. Les Bayou se jaugèrent, partagèrent certaines scènes, comme à l’Appolo Jazz Café en 2010,  discutèrent avec le bassiste Yann « Icebeard » et le percussionniste Sam (beatmaker du duo Swaï). De leur passion commune pour les sonorités boueuses du delta du Mississipi naquit Kussay & The Smokes, projet de métissage blues, rock, soul et rap. Soyons réalistes, nous interpelle Kussay dans cet extrait, les mots c’est que du vent. Pas lorsqu’il s’agit de bayou en tout cas !

Lire le reste de cette entrée »





Magistrale interprétation de My Funny Valentine !

17 12 2012

A l’occasion du festival 34 Tours, Scotch & Sofa nous a gratifié d’une magnifique version de My Funny Valentine, standard du jazz s’il en est (joué entre autres par Chet Baker, Frank Sinatra, Ella Fitzgerald, Miles Davis, etc). Un titre que le duo montpelliérain avait préparé pour la Nuit Chet Baker du Domaine d’Ô cet été. Mais quand on est fan du trompettiste et chanteur américain comme peut l’être Romain Preuss (Scotch), pas question de présenter une version déjà entendue ! Ils gambergent pas mal, veulent apporter quelque chose de différent. Chloé Monin (Sofa) joue deux accords avec son Sanza, piano à pouces africain, et Romain a l’idée de guitare électrique saturée sur les refrains. Ils tiennent leur version ! Le reste est du domaine de l’immatériel. D’une présence incroyable sur scène. D’une interprétation qui vous donne des frissons…


Lire le reste de cette entrée »





Les bonnes vibrations de Bumcello…

10 12 2012

Un concert de Bumcello est toujours un événement. Inclassable musicalement, le duo composé de Cyril Atef (batterie, percussions) et de Vincent Ségal (violoncelle, basse) est passé maître dans l’art de l’improvisation. A l’occasion de la sortie de leur septième album « aL », enregistré en deux jours avec la complicité du chanteur Tommy Jordan, ils sont venus faire grimper la température de Victoire 2 lors du festival 34 Tours. Gumguts a pu capter quelques bonnes vibrations…

Lire le reste de cette entrée »