Lovisa Samuelsson en toute simplicité…

25 06 2013

De passage à Montpellier à l’occasion du concert événement de Poussin (ex-The Chase), la suédoise Lovisa Samuelsson a subjugué le public de Gumguts. Seule à la guitare, ou accompagnée de Damien Priest à la batterie, la jeune femme a interprété quelques-uns des titres qui figureront sur son premier album dont la sortie est prévue cet automne. Dans le cadre arboré de cette belle maison de Figuerolles – habituée aux concerts Gumguts – le set épuré de la scandinave avait quelque chose d’enchanteur…

Lire le reste de cette entrée »

Publicités




En direct à la radio !

27 03 2013

Deuxième titre extrait du live de Reverso Mecanic sur les ondes de Divergence FM, « Le vide » est un des premiers morceaux composés pour l’album « Crème », sortie le 11 mars dernier. Un titre qui évoque la rencontre du trio en Lozère et qui s’inscrit parfaitement dans la douceur de ce premier album.

Lire le reste de cette entrée »





L’espoir selon N3rdistan…

11 02 2013

Allez savoir pourquoi, nous n’avions pas prévu d’enregistrer Wa Yeah. Concentrés que nous étions sur les morceaux plus électroniques de N3rdistan. Heureusement qu’un deuxième set était prévu ce soir-là ! Quel dialogue incroyable entre la voix de Walead, chanteur et compositeur de N3rdistan et la flûte peul de Ben Cucchiara ! Ces deux-là se sont rencontrés chez Matthieu Lesieur, au studio « Record it » de Perpignan. Ils ont tout de suite eu envie de travailler ensemble sur un projet de musique traditionnelle africaine (Walead Ben Selim). Mais aussi d’inviter la flûte sur le set éléctro de N3rdistan. Dans l’écrin du « Parcours », Wa Yeah se pare des toutes les couleurs des graffitis et collages de Smole, Salamech et Al Sticking. Une chanson d’une rare intensité.

Lire le reste de cette entrée »





La pop-fiction de Muhadib…

3 01 2013

Bienvenue dans le roman de science-fiction de Franck Herbert paru aux USA en 1965 et adapté au cinéma en 1984 par David Lynch : Dune* ! Rappelez-vous : lors de son adoption par les Fremens, Paul Atréides prend le surnom de Paul-Muad’Dib, en référence à l’ombre de la souris dans la seconde lune au-dessus de la planète Arrakis. Muad’Dib devient le symbole de la Liberté… Le décor du groupe héraultais Muhadib est planté ! Le son aussi, puisque Muhadib aspire à la liberté, évoluant entre pop électro planante, solo psychédélique, jazz et gros sons de guitares. Le site Internet du groupe les range sous la bannière « disturb cold rock » mais peu importe les étiquettes, Muhadib se plaît à casser les codes de la pop pour faire jaillir une musique introspective et exigeante, propice à l’imaginaire.

Lire le reste de cette entrée »





Les bonnes vibrations de Bumcello…

10 12 2012

Un concert de Bumcello est toujours un événement. Inclassable musicalement, le duo composé de Cyril Atef (batterie, percussions) et de Vincent Ségal (violoncelle, basse) est passé maître dans l’art de l’improvisation. A l’occasion de la sortie de leur septième album « aL », enregistré en deux jours avec la complicité du chanteur Tommy Jordan, ils sont venus faire grimper la température de Victoire 2 lors du festival 34 Tours. Gumguts a pu capter quelques bonnes vibrations…

Lire le reste de cette entrée »





Giallo puissance 10 !

6 11 2012

On imagine aisément la grande scène de meurtre version Dario Argento : une formidable explosion de sang sur les murs ! The Unknown Project nous replonge dans l’ambiance des meilleurs gallio italiens des années 60 à 80 qui croisaient polars, films d’horreur et films érotiques. Le talent des perpignanais dépasse le simple hommage à maître Bava et consors. Ils renouvellent l’exercice en incorporant des influences plus rock et expérimentales à l’image d’un Livia’s Dream incarné par un Walead bluffant au chant. Le Vjing inspiré de Clément Chaptal confère à ce titre inédit une rare intensité.

Lire le reste de cette entrée »





Not weird enough !

2 02 2012

En pleine préparation de son nouvel EP « From Egg to Chick »*, Emilie Chick a réservé aux membres de Gumguts un concert qui restera dans les annales ! Animée par une énergie incroyable, la belle américaine (originaire de Portland, Oregon) a subjugué son public par une interprétation mêlant soul, jazz et hip-hop. Un set coloré et groovy porté par le son unique du clavier Rhodes…

Chant :
Emilie Chick
clavier :
Clément Préteux
basse :
Tony Cochet
batterie :
David Cochet

Cadrage :
Vincent Bonneaud
Denise Oliver
François Revouy

Montage/Post-Prod :
François Revouy
Vincent Bonneaud

http://www.emiliechcik.com

*Rdv sur la plateforme collaborative Oocto.com pour aider à financer ce projet : http://www.oocto.com/from-egg-to-chick-new-ep-by-emilie-chick.