Une « deep soul » gagnante !

19 04 2013

Curtis Mayfield, Marvin Gaye ou encore le bassiste Bootsy Collins. Les références vocales de Léna Rodes, chanteuse de Léna & The Deep Soul, sont des chanteurs à la voix sensuelle qui susurrent à l’oreille… Pour autant, la musique de la montpelliéraine ne se réduit pas à quelques déhanchés et autres caresses vocales. Son ambition est de pousser le public sur le dancefloor et ses compositions empruntent autant à la soul (le redoutable Sexy Man) qu’à la funk (I want to Funk U) ou au disco (I can’t Hide it). Une « Deep Soul » qui s’avère aussi bien taillée pour l’écoute intimiste au casque que pour les grandes messes live !

Lire la suite »





Le groove dans la peau…

2 04 2013

C’est un album que l’on pourrait acheter uniquement pour sa pochette tant elle est sexy !  Mais ce qu’il y a à l’intérieur de « Burn » est à l’image de cette chanteuse à la coiffure afro qui dégraffe son bustier sur un fond ocre « old school » : du funk et de la soul dans le pur esprit des 70’s ! Mais « Burn » est aussi jazzy et moderne. Car pour mixer l’album, Léna Rodes s’est adjoint les services de Jason Jaknunas (Souljazz Orchestra) à Ottawa. Ce  que ne dit pas « Burn » en revanche, c’est que le groove de Léna & The Deep Soul est furieusement contagieux en live !

Lire la suite »





Big it up !

9 02 2012

Rien de tel qu’un petit effet strobe et vintage pour agrémenter le rafraîchissant B Love, deuxième titre extrait du live d’Emilie Chick. De la modern pop furieusement tendance qu’on devrait retrouver sur le deuxième album de la chanteuse américaine*. « Big it up ! Big it up ! »

Chant :
Emilie Chick
clavier :
Clément Prêteux
basse :
Tony Cochet
batterie :
David Cochet

Cadrage :
Vincent Bonneaud
Denise Oliver
François Revouy
Barbora Belohlava

Montage/Post-Prod :
François Revouy
Vincent Bonneaud

http://www.emiliechcik.com

*http://www.oocto.com/from-egg-to-chick-new-ep-by-emilie-chick





Not weird enough !

2 02 2012

En pleine préparation de son nouvel EP « From Egg to Chick »*, Emilie Chick a réservé aux membres de Gumguts un concert qui restera dans les annales ! Animée par une énergie incroyable, la belle américaine (originaire de Portland, Oregon) a subjugué son public par une interprétation mêlant soul, jazz et hip-hop. Un set coloré et groovy porté par le son unique du clavier Rhodes…

Chant :
Emilie Chick
clavier :
Clément Préteux
basse :
Tony Cochet
batterie :
David Cochet

Cadrage :
Vincent Bonneaud
Denise Oliver
François Revouy

Montage/Post-Prod :
François Revouy
Vincent Bonneaud

http://www.emiliechcik.com

*Rdv sur la plateforme collaborative Oocto.com pour aider à financer ce projet : http://www.oocto.com/from-egg-to-chick-new-ep-by-emilie-chick.





More and more !

24 11 2011

Amateurs de jazz et de hip-hop, réjouissez-vous !, Gumguts vous a gardé bien au chaud un dernier extrait du concert en jardin des Protolites. Rappelez-vous, c’était le 25 août et Never Again ouvrait une soirée entière dédiée au jazz, au funk et à la musique soul…

Cadrage :
François Revouy
Vincent Bonneaud
Denise Oliver

Montage/Post-Prod :
François Revouy
Vincent Bonneaud

http://www.myspace.com/theprotolites





They are dangerous !

5 10 2011

Boutonnet, fin du mois d’août. Les Protolites enflamme l’assistance réunie dans un jardin privé de la rue du Faubourg Boutonnet à Montpellier. Leur style jazz, funk, hip-hop sonne terriblement groovy. Parmi les titres que le quatuor enchaîne devant nos caméras, « Dangerous Play » impose son beat addictif…

Cadrage :
François Revouy
Vincent Bonneaud
Denise Oliver

Montage/Post-Prod :
François Revouy
Vincent Bonneaud

http://www.myspace.com/theprotolites





Introducing The protolites !

17 09 2011

Prenez quatre musiciens talentueux de Bordeaux – rencontrés un soir d’anniversaire à Montpellier – et faites les jouer dans un jardin improbable de la rue du faubourg Boutonnet… Le résultat est à la hauteur de vos espérances : magique ! Prenant rapidement le public dans ses filets, le groupe d’Olivier Lerole a distillé pendant plus d’une heure des pépites au carrefour du jazz, du hip-hop et du funk. A l’image de ce Goodbye Darling…

Cadrage :
François Revouy
Vincent Bonneaud

Montage/Post-Prod :
François Revouy

http://www.myspace.com/theprotolites