Aywa met la fièvre !

29 09 2013

Le concert de clôture de la saison d’été de Gumguts aura permis de se rendre à l’évidence : Aywa emporte tout sur son passage ! Emmené par un Adil Smaali au charisme de plus en plus impressionnant malgré son jeune âge (23 ans), le quintet montpelliérain ensorcelle les foules avec sa fusion du raï, du rock, du jazz et des musiques du monde. Portée par une énergie rebelle et spirituelle à la fois, le chanteur d’Aywa déserte les sentiers battus du raï pour s’aventurer en terre plus inconnue et résolument actuelle.  Le charme opère aussi bien en arabe qu’en français, à l’image de l’envoûtant Serpent qui danse…

Lire la suite »





Lovisa Samuelsson en toute simplicité…

25 06 2013

De passage à Montpellier à l’occasion du concert événement de Poussin (ex-The Chase), la suédoise Lovisa Samuelsson a subjugué le public de Gumguts. Seule à la guitare, ou accompagnée de Damien Priest à la batterie, la jeune femme a interprété quelques-uns des titres qui figureront sur son premier album dont la sortie est prévue cet automne. Dans le cadre arboré de cette belle maison de Figuerolles – habituée aux concerts Gumguts – le set épuré de la scandinave avait quelque chose d’enchanteur…

Lire la suite »





Le jazz voyageur du Melquiadès…

6 02 2013

Réunis par la passion du jazz et des musiques du monde, Matia Levrero, Matthieu Chédeville, Alfred Vilayleck et Julien Grégoire ont créé leur quartet en 2008. Melquiadès fait référence au personnage de « Cent ans de solitude » de Gabriel Garcia Marquez qui ramène des objets extraordinaires de ses voyages. Un peu comme nos musiciens montpelliérains qui incorporent les musiques traditionnelles des Balkans, du Portugal, d’Ecosse et d’Argentine au jazz. En voyage au Portugal il y a deux ans, Matia Levrero achète une guitare portugaise. Quelque mois plus tard, il compose dessus le morceau Carlos Paredes en hommage au guitariste lusitanien et au contrebassiste américain Charlie Haden. Leur disque « Dialogues » étant un de ses disques de chevet…

Lire la suite »





Jazz en appart…

24 01 2013

Formation très attachante qui évolue entre jazz et musiques du monde, le Melquiadès quartet fait partie du collectif Koa, nouvellement reconnue d’utilité publique à Montpellier. Avant d’en apprendre plus sur ces talentueux musiciens, petit retour en images sur le premier concert jazz de Gumguts. Histoire de constater que le public était littéralement absorbé par la musique…

Lire la suite »





La pop-fiction de Muhadib…

3 01 2013

Bienvenue dans le roman de science-fiction de Franck Herbert paru aux USA en 1965 et adapté au cinéma en 1984 par David Lynch : Dune* ! Rappelez-vous : lors de son adoption par les Fremens, Paul Atréides prend le surnom de Paul-Muad’Dib, en référence à l’ombre de la souris dans la seconde lune au-dessus de la planète Arrakis. Muad’Dib devient le symbole de la Liberté… Le décor du groupe héraultais Muhadib est planté ! Le son aussi, puisque Muhadib aspire à la liberté, évoluant entre pop électro planante, solo psychédélique, jazz et gros sons de guitares. Le site Internet du groupe les range sous la bannière « disturb cold rock » mais peu importe les étiquettes, Muhadib se plaît à casser les codes de la pop pour faire jaillir une musique introspective et exigeante, propice à l’imaginaire.

Lire la suite »





Magistrale interprétation de My Funny Valentine !

17 12 2012

A l’occasion du festival 34 Tours, Scotch & Sofa nous a gratifié d’une magnifique version de My Funny Valentine, standard du jazz s’il en est (joué entre autres par Chet Baker, Frank Sinatra, Ella Fitzgerald, Miles Davis, etc). Un titre que le duo montpelliérain avait préparé pour la Nuit Chet Baker du Domaine d’Ô cet été. Mais quand on est fan du trompettiste et chanteur américain comme peut l’être Romain Preuss (Scotch), pas question de présenter une version déjà entendue ! Ils gambergent pas mal, veulent apporter quelque chose de différent. Chloé Monin (Sofa) joue deux accords avec son Sanza, piano à pouces africain, et Romain a l’idée de guitare électrique saturée sur les refrains. Ils tiennent leur version ! Le reste est du domaine de l’immatériel. D’une présence incroyable sur scène. D’une interprétation qui vous donne des frissons…


Lire la suite »





La mort aux trousses…

12 11 2012

« Poursuite » de The Unknwon Project est un petit bijou de bande son pour films d’horreur des 70’s !

Que ressent la victime pourchassée par le tueur au masque blanc ? Un étrange pressentiment puis une crise d’angoisse qui se transforme en panique totale. La frayeur décharge son adrénaline et le corps se met à courir. Au bout de la route, l’espoir d’avoir semé l’assaillant. Mais le répit est de courte durée. A bout de souffle, se blottir dans un coin sombre pour se rendre invisible. Y croire encore. Jusqu’au couperet final.

Lire la suite »