Nuit blanche à la plage… (4/4)

19 07 2010

Pas le temps de souffler ! Dès la fin de leur set en centre-ville, les fanfarons rejoignent les bus qui les attendent devant la Maison Pour Tous Chopin. Direction les Aresquiers pour une nuit de folie les pieds dans l’eau. Un After qui est aussi l’occasion de faire la fête avec tous les bénévoles du Festival des fanfares… (dernière partie)

Documentaire : Gumguts Production

http://festivalfanfare.free.fr/





La fièvre du samedi soir… (3/4)

16 07 2010

Au gymnase des Beaux-Arts, l’après-midi égraine ses dernières heures avec nonchalance. Mais déjà la sieste se termine. Les fanfarons sont priés d’enfiler leur costume de scène et de rejoindre les podiums des Beaux-Arts et de Boutonnet. Sous la lumière des projecteurs, ils ont rendez-vous avec la foule des grands soirs… (troisième partie)

Documentaire : Gumguts Production

http://festivalfanfare.free.fr/





Réveil en fanfare… (2/4)

13 07 2010

Le public est venu en masse vendredi soir à Clapiers. A la buvette, on est en rupture de bière dès 23 heures. Du jamais-vu ! Qu’importe, les fanfarons prolongent la fête jusqu’à l’extinction des feux ; vers 1 heure du matin. A contre-coeur, ils rejoignent les bus qui les conduisent à leurs pénates. Dans quelques heures, ils vont remettre le couvert pour une journée marathon… (deuxième partie)

Documentaire : Gumguts Production

http://festivalfanfare.free.fr/





15 ans, c’est LA Do les sens… (1/4)

9 07 2010

Ce n’est pas l’âge de raison pour le festival des fanfares. A peine l’adolescence. La preuve avec cette quinzième édition qui fait la part belle à la jeunesse et au renouveau musical. Jazz, hip-hop, métal, les fanfares ont tout joué. Avec classe. Au-delà de la musique, le festival est une formidable aventure de bénévoles. Des passionnés, fédérés sous l’association l’Arc-en-ciel-des-Faubourgs, qui s’investissent trois jours durant – et pour certains toute l’année – pour faire de cet événement l’un des plus importants de l’été. Un festival attachant qui valait bien un documentaire de 40 minutes. Première partie…

Documentaire : Gumguts Production

http://festivalfanfare.free.fr/





Fanfare en mode Métal !

28 06 2010

C’est par un attentat musical qu’ils se sont fait connaître. En 2009, les membres de Born to Brass s’invitent en « off » dans le festival des fanfares. La foule est conquise. Le buzz est lancé… Un an plus tard, ils sont à l’affiche du « in » et le public en redemande. Mais qui sont ces métalleux de « Born to Brass » ? Rencontre avec « B2K », chanteur du combo montpelliérain…

Reportage : François, Cyril

http://www.myspace.com/borntobrass

Born to Brass est programmé au Théatre de la mer de Sète avec Sepultura le 1er juillet, au festival « A l’ombre du pic » à St-Martin de Londres le 17 juillet et
à « Putain de George » au Théatre de la mer le 22 juillet.





Les Fanfares, c’est parti !

4 06 2010

2010 est à marquer d’une pierre blanche ; c’est la quinzième édition du festival des Fanfares de Montpellier ! Un festival comme on les aime : en musique, associatif, urbain, gratuit. Samedi 5 juin, les quartiers Beaux-Arts et Boutonnet seront fermés à la circulation pour permettre à plus de 10 000 curieux de vadrouiller de places en places, de buvettes en buvettes, au ryhtme des fanfares métal, rock, funk, hip-hop, etc. La touche étrangère viendra d’Italie (60 musiciens !), d’Espagne ou encore d’Allemagne (irrésistible touche orientale). Quant aux « Nickel’Wab » parisiens, ils fêtent aussi leur quinze ans cette année. Et promettent de mettre le feu…

François

http://festivalfanfare.free.fr/





Petit Pépé Noël…

24 12 2009

L’année se termine en fanfare pour Gumguts avec un dernier reportage aux Beaux-Arts. Comme chaque année depuis qu’il a ouvert « Chez Pépé« , Ezzedine a convié tout le quartier à participer à son marché de Noël. Dans son resto, on croise de vrais artistes montpelliérains qui vendent leurs oeuvres et qui sont avides de rencontres. L’occasion idéale d’acheter un cadeau original qui a une histoire. Du coup, on en profite pour partager un verre de vin chaud et échanger quelques marrons… cuits à point. Pour ceux qui craignent vraiment le froid, Les Judas se chargent de réchauffer l’atmosphère au son du « Passenger » d’Iggy Pop. Même les bébés apprécient le punk maintenant !? C’est peut-être ça la magie de Noël…

reportage : François

http://www.myspace.com/lesjudas