Vive le Grunge !

12 11 2013

On ne l’avait jamais fait. Même eux, ça les a fait sourire quand on leur a proposé l’idée. Du Grunge en appart, pensez donc, fallait oser ! Mais ça valait vraiment le coup. Passées quelques ballades folk à la mélodie entêtante (le superbe Terrible Plan), le set de Mummy’s Gone a pris des allures furieusement grunge et fait résonner l’appartement de la rue Clémenceau de part en part. Un set intense, délivré sans artifices par un Sébastien Uranga impeccable à la batterie et un Julien Codaccioni dont le charisme est toujours aussi impressionnant depuis ses débuts dans les 10 rue de la Madeleine, son précédent groupe. A vous donner envie de brancher votre guitare acoustique !

Lire la suite »





Deluxe réveille les morts !

2 11 2013

Six ans après avoir commencé leur carrière en jouant dans les rues du sud de la France, les moustachus de Deluxe étaient de retour à Montpellier le 1er novembre pour défendre leur premier album « The Deluxe Family Show », sorti sur le label Chinese Man Records.  Un « show » qui porte bien son nom. En ce jour de Toussaint, même les morts ont pris de l’avance sur le calendrier pour danser sur les rythmes groovy du groupe d’Aix-en-Provence. Porté par la voix suave de LiliBoy, le jeune public de Victoire 2 a passé une soirée de rêve et a promis, puisque ça lui a plu , de revenir moustachu !

Lire la suite »





Comment on dit déjà ?

14 10 2013

Au lendemain du 21e concert en appart de Gumguts et alors que l’association vient de souffler ses 4 bougies à Montpellier (225 000 vues sur Youtube pour 200 vidéos dédiées aux artistes émergents), il était important de répondre à une question que tout le monde se pose depuis le départ. La réponse en images…

Lire la suite »





Aywa met la fièvre !

29 09 2013

Le concert de clôture de la saison d’été de Gumguts aura permis de se rendre à l’évidence : Aywa emporte tout sur son passage ! Emmené par un Adil Smaali au charisme de plus en plus impressionnant malgré son jeune âge (23 ans), le quintet montpelliérain ensorcelle les foules avec sa fusion du raï, du rock, du jazz et des musiques du monde. Portée par une énergie rebelle et spirituelle à la fois, le chanteur d’Aywa déserte les sentiers battus du raï pour s’aventurer en terre plus inconnue et résolument actuelle.  Le charme opère aussi bien en arabe qu’en français, à l’image de l’envoûtant Serpent qui danse…

Lire la suite »





Sous la lune bienveillante…

25 09 2013

On les avait quitté en novembre dernier après un passage réussi sur la scène de Victoire 2 à l’occasion du festival 34 Tours. Ils étaient venus présenter leur premier EP de cinq titres, In Reverse, qui oscillait entre pop planante et rock psychédélique. Depuis Muhadib a réalisé plusieurs résidences et joué aussi bien à La Paloma de Nîmes qu’au Sonambule de Gignac, distillant avec générosité sa relecture personnelle du chef d’oeuvre de science fiction « Dune ». A quelques semaines de la sortie de leur premier album, le timing était idéal pour programmer le trio en jardin. Un soir de ciel sombre où la lune a percé les nuages et repoussé l’orage le temps du concert…

Lire la suite »





Chinese Man illumine le Garance !

30 07 2013

Pour la première fois en configuration sound system, Chinese Man a assuré le show mercredi 24 juillet en ouverture du Garance Reggae Festival. Les marseillais ont joué sur la sono de Blackboard Jungle au Dub Station Corner devant plus de 6 000 fans. L’occasion de présenter leurs nouveaux morceaux dont une version « dub style » du titre One Past présent sur l’album Racing with the Sun. Avec Taiwan MC et le tromboniste Mister Raph au featuring. Et dire que c’était leur seule date de l’année en France…

Lire la suite »





Ballades sensibles et inspirées

20 07 2013

Une heure et quart de concert plus tard… Poussin a gagné son pari ! Le quintet a convaincu avec des compositions plus longues que le format pop standard, qui oscillent entre la folk urbaine et le rock, où la profondeur des textes et la texture de la musique se rejoignent, où les cordes apportent autant à l’esthétique du projet que l’omnichord. Les textes en anglais de Cyril Douay – pour la première fois au chant lead – collent parfaitement à ses mélodies qui restent longtemps graver dans nos têtes. En la matière, mention spéciale à Wish I could (wait so long) et à son superbe final !

Lire la suite »