Une « deep soul » gagnante !

19 04 2013

Curtis Mayfield, Marvin Gaye ou encore le bassiste Bootsy Collins. Les références vocales de Léna Rodes, chanteuse de Léna & The Deep Soul, sont des chanteurs à la voix sensuelle qui susurrent à l’oreille… Pour autant, la musique de la montpelliéraine ne se réduit pas à quelques déhanchés et autres caresses vocales. Son ambition est de pousser le public sur le dancefloor et ses compositions empruntent autant à la soul (le redoutable Sexy Man) qu’à la funk (I want to Funk U) ou au disco (I can’t Hide it). Une « Deep Soul » qui s’avère aussi bien taillée pour l’écoute intimiste au casque que pour les grandes messes live !

Lire le reste de cette entrée »

Publicités




Le groove dans la peau…

2 04 2013

C’est un album que l’on pourrait acheter uniquement pour sa pochette tant elle est sexy !  Mais ce qu’il y a à l’intérieur de « Burn » est à l’image de cette chanteuse à la coiffure afro qui dégraffe son bustier sur un fond ocre « old school » : du funk et de la soul dans le pur esprit des 70’s ! Mais « Burn » est aussi jazzy et moderne. Car pour mixer l’album, Léna Rodes s’est adjoint les services de Jason Jaknunas (Souljazz Orchestra) à Ottawa. Ce  que ne dit pas « Burn » en revanche, c’est que le groove de Léna & The Deep Soul est furieusement contagieux en live !

Lire le reste de cette entrée »