Bonne nouvelle de Mozermilk…

31 03 2010

On a découvert ces ariégeois sur myspace et on attendait avec impatience de leurs nouvelles ! Voilà que c’est fait en ce début de printemps avec la sortie de leur premier album, le dénommé « Sous le toit ». Chou (chant/accordéon) et Keish (guitare/harmonium/sitar) nous transportent dans un univers baroque peuplé de solides connaissances : Massive Attack, Moriarty, Alena Diane, Portishead, les Ogres… La liste de leurs références est trop longue. Et à part un titre trop « Manuchaoien » à notre goût, « Sous le toit » évite joliment l’écueil du catalogue. On espère voir leur pop/folk alternative sur scène à Montpellier – où ils se sont rencontrés – avant le début de leur tournée nationale en septembre 2010.

reportage : François

http://www.myspace.com/mozermilk

Publicités




Voyage à Cuba…

30 03 2010

De retour de Cuba, la plasticienne Isabelle Marsala et le sculpteur Jean-François Raynal ont présenté leurs dernières créations à l’Atelier du Garage aux Beaux-Arts. L’occasion de convier Jean-Paul Bocaj et ses « bâches » cubaines et de présenter les peintures au café d’Elizardo Plumer, artiste cubain installé à Gap et soutenu par l’association Montpellier Cuba Solidarité. Une soirée riche de rencontres et d’émotions picturales. Avec des étoiles plein la tête…

reportage : François

http://www.isabelle-marsala.fr
http://www.galeriebocaj.com





Forro sauce carioca !

26 03 2010

Dès les première notes on s’y croit. Au pays du football et des carnavals. Au pays du métissage. Forro Bentivi rend hommage à la musique traditionnelle du Nordeste du Brésil en incorporant les influences de la Samba de Rio. Roberto à la grosse caisse, Dudu au chant et au triangle, Felipe au chant et à la petite guitare, voilà pour les cariocas installés à Montpellier. Manque à l’appel le kurde Haki Kilic et son accordéon, preuve des origines européennes de cette musique. Forro Bentivi ? Tudo Bem !

reportage : François, Tatiana

Forro Bentivi est en concert le 28 avril à l’Antirouille et le 14 mai avec Dj Leonardo au Baloard.

http://www.myspace.com/bentivi34





Quand Metroplastique refourgue une vieille compil’…

24 03 2010

Que sa passe-t-il au pays de l’Oncle Sam ? La dernière News Letter de Metroplastique, la marque de Supakitch et Koralie, deux graphistes montpelliérains installés à New-York, vaut son pesant de cacahouètes ! Parmi les arguments pour booster les ventes en ligne, il y a ce beau cadeau pour les acheteurs les plus rapides : dix exemplaires de la compilation des Inrocks dont Supakitch vient de réaliser la pochette.

Voici un extrait de la News Letter, en anglais dans le texte :
« Supakitch recently designed the cover of a compilation called « Reprises Inrock Vol2 » for the French magazine « les Inrocks »! Each of them is signed and numbered. The good news is we’ve got 10 to give away with any order from our store. You just have to drop us a message on our contact page after you place your order and we’ll send you the album. »
On a même droit à des extraits de la playlist : « Pixies, Feist, Gnarls Barkley, Underworld, Nirvana, New Order, The Smiths, Daft Punk, M.I.A, David Bowie… by: Alice Russel, Why ? Panda Riot, CSS, Bat for Lashes, Wakey! Wakey!, The Magic Numbers, The Lemonheads… »

« C’est pas vraiment un mensonge… »
Tout ça aiguise forcément notre curiosité de fan de rock et de fan de Supakitch. Sauf que… la compilation en question est sortie en 2008 et qu’elle était réservée aux abonnés des Inrocks. Depuis le magazine a sorti une autre compilation de reprises en 2009. Sans parler de la douzaine de compilations de titres originaux vendus en kiosques. Bref, pas très « récent » comme boulot de Supakitch.
Une vérité que ne nie d’ailleurs pas Franck, qui a répondu à nos mails : « C’est vrai que « recently » n’est pas vraiment approprié, en effet la personne qui a fait la newsletter n’était pas au courant. C’est pas vraiment un mensonge c’est une erreur du à une mauvaise communication interne. Mais c’est quand même une bonne compil avec une pochette qui pète signé et numéroté par Supakitch, le tout gratos (ou presque). »
Les fans apprécieront.

François

http://www.metroplastique.com/





Suce Mon Beat jusqu’à l’aube !

22 03 2010

Formé il y a deux ans, Suce Mon Beat a réussi à devenir une référence dans le paysage underground. A l’origine, la volonté du crew montpelliérain était de mettre en avant les Dj locaux lors de soirées abordables. Succès immédiat. Au point que le collectif ne se contente plus de résidences dans les bars (la prochaine c’est le 26 mars à la Pleine lune) et organise des soirées qui durent jusqu’à l’aube au Bouche à Oreille. La règle ne s’est pas démentie samedi dernier, avec une belle affiche Dubstep, Electro break, Drum’n’Bass et Hardteck. Prochaine étape, l’organisation de soirées estivales du côté de Villeneuve-les-Maguelone…

reportage : François

http://sucemonbeat.fr/
http://www.myspace.com/sucemonbeatcrew
http://www.facebook.com/sucemonbeat





Pas touche au Mojo !

19 03 2010

Et de trois ! Troisième lieu de culture alternative menacé en centre-ville de Montpellier. Ça commence à faire beaucoup. Trop. Après l’arrêt des concerts au Subsonic – lire l’article ci-dessous – et l’obligation faite au Méchantes Bêtes d’entreprendre des travaux pour continuer ses activités, c’est au tour du Mojomatic d’entrer dans la tourmente. Mais cette fois c’est pas le voisinage qui est en cause. A la faveur du dépôt de bilan de la société Fabius, la propriété du fonds de commerce est passée au tribunal de commerce. Et c’est… un investisseur qui l’a emporté devant les deux gérants actuels. Un peu dépités les deux Chris conservent tout de même l’espoir de négocier avec le nouveau proprio. Ah, si seulement le bail n’était pas arrivé à échéance au mois d’août ! Le Mojo ne restera peut-être pas ouvert jusque-là. L’anniversaire du mois de juin pourrait bien être un anniversaire-fermeture…

Reportage : François, Will, Manue

http://www.myspace.com/lemojomatic
http://www.myspace.com/youfucklikemymum
http://www.myspace.com/paydayfever

Il y a trois ans, le Mojomatic programmait Marvin pour l’ouverture. Une affiche collector ?





DeStijl Mode

16 03 2010

Dix ans après la sortie de « De:Construction », DeStijl a présenté son nouvel album « The White Stripes » au Rockstore. Un album entièrement noir avec deux bandes blanches à l’intérieur. La référence au mouvement architectural hollandais « De Stijl » se perpétue donc. Sauf qu’avec ce titre, le groupe de Pascal Portugues -aka Pascal DeStijl- joue aussi sur la confusion. Le duo rock de Détroit White Stripes ayant sorti un album intitulé « De Stijl » en 2000 ! Le débat pourrait donc se résumer à savoir qui de la poule ou de l’oeuf… Reste que le son DeStijl – de Montpellier – évoque davantage Joy Division, New Order et autres Depeche Mode à la noirceur contagieuse.

reportage : François, Tatiana, Gaelle, Jérôme

http://www.myspace.com/destijlonline