Adil Smaali reste à Montpellier !

13 12 2010

Le groupe montpelliérain Simsim (Arabo-Andalou/Flamenco) ne sera pas décapité une deuxième fois ! Alors que Saïd Aguili, joueur de oud et de banjo avait été expulsé vers le Maroc en février 2006 – avant de pouvoir revenir en 2007 – Adil Smaali ne subira pas le même sort. Le tribunal administratif de Montpellier a en effet annulé l’arrêté préfectoral qui exigeait qu’Adil quitte le territoire français (lire l’article du 19 novembre ci-dessous). C’est une victoire mais aussi un soulagement pour ce jeune chanteur et guitariste plein de talent ! La mobilisation des réseaux sociaux et des milieux culturels a bien fonctionné puisque la pétition en ligne a recueilli plus de 8000 signatures.

François

http://www.myspace.com/araboandalou
http://www.sandv.fr/adilsmaali





Le Subsonic veut sortir du brouillard…

14 03 2010

Après six années de procès intenté par un couple de voisins pour nuisance sonore, le Subsonic a perdu en appel. Lieu emblématique de la culture rock à Montpellier, le Subsonic avait dû suspendre ses activités de concerts depuis plusieurs années. Pourtant le bureau d’hygiène sonore de la ville était venu faire des mesures et n’avait rien révélé d’alarmant. Pourtant l’expert que l’association Lola Product – qui gère le Subsonic- avait engagé n’avait rien décelé non plus. Seul l’expert judiciaire mandaté par le tribunal a relevé un bruit supérieur de 3 décibels au bruit ambiant (lors des concerts). Une notion très vague que ce bruit ambiant défini par la loi… Et sujet à caution. Le Subsonic dont l’activité principale – les studios de répétitions- n’est pas remise en cause, compte bien se pourvoir en cassation. « Des vices de forme sont apparues dans la procédure » , prévient Sylvie Martin de Lola Product.

Bail de fait ?
Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, le bail de neuf ans du Subsonic est arrivé à terme en février 2010. Le propriétaire n’a pas renouvelé le bail, « mais il continue de prélever le loyer » , poursuit Sylvie Martin. Un bail de fait ? Le dossier est sur le bureau de l’avocat. En attendant d’y voir plus clair, le Subsonic peut compter sur la pétition qu’il a mis en ligne pour défendre la culture rock à Montpellier. Comme sur les groupes locaux qui se bousculent au portillon pour répéter en centre-ville. Même la mairie y va de son soutient en aidant les festivals de l’association (Exotica Rock Night, Subsonica Open Air). Des raisons d’espérer une sortie du brouillard ?

reportage : François

Pour signer la pétition :
http://www.lolaproduct.com/
http://www.myspace.com/lesubsonic