Les pieds sur terre, la tête dans la lune…

13 05 2012

L’histoire retiendra que c’est un soir de pleine lune que Chozpareï a sorti son album « Laissons-les à terre ». Un quatrième opus qui marque le virage rock d’une formation née il y a onze ans un soir d’anniversaire de l’accordéoniste Jean-Baptiste. Si les trublions montpelliérains ont délaissé les rivages de la chanson festive sans regret ils n’ont pas pour autant sacrifié les textes. A l’heure où nombre de groupes optent pour le « yaourt », la démarche est salutaire.

Esteban Martinez : chant, violon, guitare acoustique, scie musicale
Colin Durand : basse, contrebasse, guitare
Grégory Bonfillon : saxophone, clarinette, flûte traversière, bouzouki
Jean-Baptiste Pene : accordéon, choeurs
Vincent Tana : guitare électrique, basse, ukulélé, choeurs
Loïc Massini : batterie, glockenspiel

Clara Del campo : violon
Mathias Lahiani : violon

Son : Manu Bonn
Régie : Yann Rigollot
Lumiere : David Favier

Cadrage vidéo :
Vincent Bonneaud
Barbora Belohlava
François Revouy

Montage/Post-Prod :
Vincent Bonneaud
François Revouy

http://www.myspace.com/chozpareï

http://chozparei.free.fr/

Publicités




Irrésistibles Chozpareï !

8 05 2012

Quel concert ! Sans doute l’un des meilleurs que le groupe Chozpareï ait donné à Montpellier. Il faut dire que tous les éléments étaient réunis pour que la fête soit belle. D’abord cette impressionnante bâtisse du quartier Clémentville et son grand jardin en pente douce. Ensuite une équipe technique de premier plan qui a oeuvré toute la journée pour offrir le meilleur son et la meilleure lumière possible dans un lieu pas spécialement conçu pour accueillir des concerts. Le public enfin, venu en nombre partager ce moment si intense que représente la sortie d’un nouvel album. Jusqu’à la police municipale qui est venue mettre son grain de sel dans une soirée qui avait pourtant démarré sous les hospices d’une lune ronde et pleine…. Mais rien décidément ne devait briser le charme de cette soirée à nulle autre pareille. Pas même trois gouttes de pluie. Magique, tout simplement.





They are dangerous !

5 10 2011

Boutonnet, fin du mois d’août. Les Protolites enflamme l’assistance réunie dans un jardin privé de la rue du Faubourg Boutonnet à Montpellier. Leur style jazz, funk, hip-hop sonne terriblement groovy. Parmi les titres que le quatuor enchaîne devant nos caméras, « Dangerous Play » impose son beat addictif…

Cadrage :
François Revouy
Vincent Bonneaud
Denise Oliver

Montage/Post-Prod :
François Revouy
Vincent Bonneaud

http://www.myspace.com/theprotolites





Introducing The protolites !

17 09 2011

Prenez quatre musiciens talentueux de Bordeaux – rencontrés un soir d’anniversaire à Montpellier – et faites les jouer dans un jardin improbable de la rue du faubourg Boutonnet… Le résultat est à la hauteur de vos espérances : magique ! Prenant rapidement le public dans ses filets, le groupe d’Olivier Lerole a distillé pendant plus d’une heure des pépites au carrefour du jazz, du hip-hop et du funk. A l’image de ce Goodbye Darling…

Cadrage :
François Revouy
Vincent Bonneaud

Montage/Post-Prod :
François Revouy

http://www.myspace.com/theprotolites