Piers Faccini à domicile…

16 11 2011

Dieu sait que Victoire 2 lui était acquise… Lui qui vit à Saint-Hyppolite-du-Fort dans le Gard fait figure de régional de l’étape chaque fois qu’il se produit en Languedoc-Roussillon. Mais ce n’est pas de la poudre aux yeux. Le lien qui unit l’italo-anglais aux Cévènnes est bien réel. A l’image de ces grandes toiles en fond de scène qui représentent ses chères montagnes. D’après la rumeur, c’est Piers Faccini lui-même qui les aurait peintes…

No reply est extrait de My Wilderness, quatrième album de Piers Faccini. Sorti le 29 juin 2011 chez Tôt ou Tard.
http://www.piersfaccini.com

cadrage :
Vincent Bonneaud
Denise Oliver
Damien Priest
François Revouy

montage :
Vincent Bonneaud

©34Tours2011

Publicités




Rubbish culte !

2 04 2010

Parfois la musique fait ça. On prend le son en pleine poire. On ressent une énergie incroyable et en même temps on est sonné. Comme un boxeur. Cobson et Marvin ensemble, ça fait exactement ça. Et on en redemande. Sauf que là, pour le concert de sortie de leur album respectif, ils n’ont partagé la scène du Rockstore que sur un seul morceau. Mais quel morceau ! Du Rubbish qui vaut de l’or.

Images : Manue, Tatiana, François
Son/mixage : Loïs
Montage : François





Figure de Stijl !

17 02 2010

400 affiches noir et jaune mystérieuses… placardées dans tout Montpellier. Le groupe montpelliérain DeStijl – qui emprunte son nom à un mouvement artistique hollandais du début du XXème siècle- a soigné le teaser de son concert du 6 mars au Rockstore ! 400 affiches supplémentaires viendront dans les prochains jours lever le voile sur le concert. Une opération communication originale, dans la lignée du titre du nouvel album : « White Stripes ». Si les rayures blanches évoquent effectivement l’architecture « De Stijl », ce titre est aussi un clin d’oeil au duo rock de Détroit, dont le deuxième opus s’intitulait… « De Stijl » ! Petit avant-goût du concert du 6 mars avec le videoclip de « Clues and Motives » dont l’univers graphique évoque Sin City et Renaissance. Un super boulot d’animation et de 3D réalisé par un étudiant parisien : Geoffrey Manet.

François

http://www.myspace.com/destijlonline





L’avenir du hip-hop…

29 01 2010

S’il ne fallait retenir qu’une image du concert de Sole & The Skyrider Band lundi soir (au Baloard), ce serait sans doute ce polaroïd saturé et flou sur le visage de Tim Holland – aka Sole. Avec son nouvel album « Plastique », le co-fondateur du label Anticon creuse son sillon de brouilleur de pistes. Du rap débité comme une mitraillette, posé sur une batterie rageuse ou sur une ligne de folk indé, le tout soutenu par des beats étourdissants. Un modèle de fusion ! Avec son look de bûcheron des Rocheuses, Sole est l’anti-héros du hip-hop américain. Mieux, il en incarne l’avenir.

Reportage : François
photo : Laurence

Sole est en concert à Paris le 29 janvier et à Lyon le 13 février.
http://www.myspace.com/soleandtheskyriderband
Le clip de Battlefields est à mater dans la Selecta