Yes they paint !

3 12 2009

En choisissant d’exposer trois jeunes diplômés de l’école des Beaux-Arts de Nîmes, Jean-Paul Guarino entend bien montrer qu’un nouveau courant est en train de naître dans la peinture. Un courant qui se permet toutes les hybridations comme dans les toiles de Mika Perez. A propos de son travail, Julia Scalbert explique : « le regard du spectateur doit en quelque sorte « traverser » la peinture pour identifier l’objet« . Chez cette génération l’artefact laisse la place à plus d’émotion : « Si mes productions semblent naïves et cruelles, mon travail serait comme un rire nerveux, décrypte Sonia Foulc (…) La peinture anime quelque chose d’une vitalité, d’une respiration, d’une tension, autant d’idées qui s’apparentent à une présence, à un être-là« . Pour Jean-Paul Guarino, cette (r)évolution de la manière de peindre est aussi importante que l’élection de Barack Obama à la Maison Blanche.

Yes We Paint
Jusqu’au 19 décembre
Vasistas galerie, Montpellier

reportage : Gwen, Maël

http://www.vasistas.org

Publicités




100% stimulés !

15 11 2009

Dix jours de découvertes, de surprises, d’émotions… La 8ème édition du festival Montpellier à 100% a tenu toutes ses promesses. En ouverture, le groupe Fanga a donné un de ses meilleurs concerts à Montpellier. Le lendemain la jeune harpiste Fausta a laissé son public sans voix ; la sienne évoluant haut dans le ciel quelque part entre CocoRosie et Nico. Ceux qui ne furent pas du Brunch du dimanche, purent se rattraper avec l’audacieuse installation de Valentin Durif à Kawenga. Dans son atelier-cuisine, des « cliquetis » perturbaient les perceptions sonores et visuelles des visiteurs. A la Chapelle de la miséricorde, les automates de Pierre Bastien jouaient leur étrange concerto pour Meccano et cordes, tandis qu’au Trioletto, le chanteur Fred Viola volait la vedette à la jeune Anja Plaschg de Soap&Skin… Mais s’il ne devait rester qu’une image de cette 8ème édition, ce serait sans aucun doute « Stimuline », le concert audio-tactile donné par Lynn Pook et Julien Clauss… à même la peau des visiteurs !

Reportage : François, Gwen, Maël