Fanfare en mode Métal !

28 06 2010

C’est par un attentat musical qu’ils se sont fait connaître. En 2009, les membres de Born to Brass s’invitent en « off » dans le festival des fanfares. La foule est conquise. Le buzz est lancé… Un an plus tard, ils sont à l’affiche du « in » et le public en redemande. Mais qui sont ces métalleux de « Born to Brass » ? Rencontre avec « B2K », chanteur du combo montpelliérain…

Reportage : François, Cyril

http://www.myspace.com/borntobrass

Born to Brass est programmé au Théatre de la mer de Sète avec Sepultura le 1er juillet, au festival « A l’ombre du pic » à St-Martin de Londres le 17 juillet et
à « Putain de George » au Théatre de la mer le 22 juillet.

Publicités




Les Fanfares, c’est parti !

4 06 2010

2010 est à marquer d’une pierre blanche ; c’est la quinzième édition du festival des Fanfares de Montpellier ! Un festival comme on les aime : en musique, associatif, urbain, gratuit. Samedi 5 juin, les quartiers Beaux-Arts et Boutonnet seront fermés à la circulation pour permettre à plus de 10 000 curieux de vadrouiller de places en places, de buvettes en buvettes, au ryhtme des fanfares métal, rock, funk, hip-hop, etc. La touche étrangère viendra d’Italie (60 musiciens !), d’Espagne ou encore d’Allemagne (irrésistible touche orientale). Quant aux « Nickel’Wab » parisiens, ils fêtent aussi leur quinze ans cette année. Et promettent de mettre le feu…

François

http://festivalfanfare.free.fr/





48 heures chrono !

15 02 2010

Quand les étudiants des Beaux-Arts de Nîmes et Montpellier investissent le FRAC (Fonds Régional d’Art Contemporain), cela donne « Temps Réels » une exposition rafraîchissante qui se déroule sur quatre mois, avec renouvellement des créations tous les quinze jours. Le processus d’installation est d’ailleurs retransmit en temps réel sur le Net grâce à une webcam (http://esbama.dyndns.org/tempsreels). Pour cette troisième période intitulée « Au pied du mur », les étudiants sont arrivés les mains dans les poches. Ils ont conçu et réalisé leurs oeuvres sur place, transformant l’espace du Frac en atelier pendant 48 heures. Dans ce temps imparti très court, ils ont réussi à créer des oeuvres simples et efficaces qui auraient tout à fait leur place dans des Biennales d’Art contemporain. A voir et à expérimenter jusqu’au 27 février.

Reportage : François
Bande son : Eis, The Skeleton Band

FRAC, 4/6 rue Rambaud, Monptellier
http://www.fraclr.org/
http://lencyclopartdie.blogspot.com/