Mo’Kalamity, roots et militante

9 09 2013

Seulement deux femmes étaient programmées cette année au Garance Reggae Festival. Christine Miller qui s’est produite au Dub Station Corner (avec Blackboard Jungle) et Mo’Kalamity qui a ouvert la scène principale le 25 juillet. Dix ans après avoir lancé sa carrière solo, la parisienne originaire du Cap-Vert, touche enfin à la reconnaissance. Et devrait finir l’année en trombe avec la sortie de son troisième album, « Freedom of the Soul », qui s’annonce roots et militant. Release Party le 9 novembre au Petit Bain (Paris). Gumguts l’a rencontrée à la sortie de son set…

Le premier album de Mo’Kalamity & The Wizards, «Warriors of Light», auto-produit, est sorti en 2007. Deux ans plus tard, c’est au tour de «Deeper Revolution», qui évoque les richesses et dérives du genre humain : inégalités nord/sud, différences, violences faites aux femmes…

http://www.mokalamity.com

Réalisation : Gumguts.com

Cadre :
Vincent Bonneaud
François Revouy
Guillaume Papillon
Delphine Vaupré

Montage :
Vincent Bonneaud
François Revouy

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :