Dans l’ombre de Radiohead…

18 09 2009

Le rock nîmois fait de l’oeil à la pop britannique. Waterlillies, Smoking Kills et même les Panik Angelik qui chantent en français ont le regard tourné Outre-Manche. Idem pour le groupe Lanes dont les envolées lyriques évoquent Muse et Radiohead. Extrait d’Inside et entretien avec Flo, le chanteur et guitariste en marge du concert que Lanes a donné à l’Antirouille le 11 septembre dernier.

Reportage : Shanti, Maël

photo Flo
Flo, comment l’aventure Lanes a-t-elle démarrée ? On s’est fait repérer par la bourse des jeunes talents de Nîmes qui est un concours organisé par la mairie. On a obtenu un budget qui nous a permis d’aller enregistrer en studio, d’avoir des concerts, des contacts et une crédibilité en plus. Une scène significative nous a beaucoup aidés l’an dernier : les Arènes de Nîmes en première partie de Mika. Grâce à cette date, on a fait plein de rencontres.
Vous êtes un jeune groupe. Comment vous-êtes vous rencontrés ? Le groupe n’a que 3 ans d’existence, mais nous sommes une équipe soudée depuis très longtemps. Greg, le second guitariste, c’est mon frère. Tedj, le batteur, c’est mon ami d’enfance et on était ensemble au collège. Olive, le bassiste, c’est aussi un très bon ami.
Vous avez les mêmes influences ? On écoute beaucoup de rock anglais ou américain. Dans notre musique on aime mélanger la puissance du son US avec des compositions plus lyriques, assez british. Avec des références assez marquées comme Radiohead.
Rush of life est sorti en janvier 2008. Vous travaillez sur un nouvel album ? On a les morceaux, mais le titre de l’album n’est pas encore défini. On devrait l’enregistrer en novembre pour une sortie prévue en mars 2010. Il sonnera très différemment du premier. On a eu envie de rajouter des effets électroniques comme ça se fait beaucoup aujourd’hui dans les groupes de rock. Sur scène on aura aussi des machines.
C’est quoi l’ambition de Lanes ? De pouvoir montrer ce qu’on fait au plus large public possible. On y met toute notre énergie, on est à 100% dans ce projet-là. On ne sait pas si on pourra en vivre, mais on espère faire plein de belles choses.

C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

Propos recueillis par François.

http://www.myspace.com/lanesenergy

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :